https://www.facebook.com/EnginAkyurekfrance/videos/1713830042119736

Mustafa change les plaques de la voitures et s’en va la balancer dans la mer du haut d’une falaise. Il ouvre les portes et les vitres, les vêtements de Fatmagül sur le siège, il la pousse en bas pour faire croire à un geste suicidaire. Il court ensuite rejoindre Fatmagül.

Yasar est interrogé par la police, mais il raconte une version qui l’arrange, sans dire que Mustafa était chez Resat Yasaran, et qu’il était venu lui apporter des vêtements. Il dit que Mustafa lui a pris son téléphone, son arme, son portefeuille et sa voiture et qu’il n’a rien dit à Resat Yasaran de peur de perdre son emploi. Resat assiste à l’entretien et fait semblant d’être en colère contre Yasar.

Au poste de police Kadir et Meryem voient arriver tous les Yasaran, et Kadir insiste pour que la police les garde tous ici pour les besoins de l’enquête.

Fatmagül est épuisée. Elle crie: “aidez-moi” mais personne ne peut l’entendre. Mustafa revient, il lui a acheté d’autres vêtements. Elle dit “Comment je fais si je suis attachée?” Elle demande à Mustafa pour aller aux toilettes, il l’accompagne en la maintenant par le bras fermement. Il lui a donné des chaussures car le sol est jonché d’objets dangereux. Il la laisse devant des toilettes immondes . Elle cherche vainement une issue pour s’échapper mais hélas elle n’en voit aucune.

Kerim est devant le poste de police, il attend une voiture. Le policier lui dit que le dernier signal qu’ils ont reçus vient d’une colline pas très loin.

Fatmagül frappe Mustafa avec un objet lourd, mais elle ne frappe pas assez fort et il la rattrape, il lui dit qu’elle n’aurait jamais dû faire ça , désormais elle n’aura plus aucune autre opportunité. Il va l’attacher très solidement.

Kadir apprend par téléphone qu’ils ont retrouvé la voiture dans un ravin. Ils ont tous tétanisés, ne sachant pas si Fatmagül était dans cette voiture.

Seuls les Yasaran ont un sourire en coin qui en dit long. Munir menace Acer. Elle doit la fermer désormais, ne plus dire un seul mot à la police. Sami la réconforte.

Kerim assiste à la remontée de la voiture. Les policiers ont épilogué sur les événements sans se soucier si la famille et les proches de Fatmagül Ilgaz peuvent en être affectés. Les vêtements de Fatmagül sont bien dans la voiture, Kerim est profondément éprouvé en les voyant, il n’est rassuré que lorsqu’un policier lui dit qu’il n’y a aucune trace de blessure dans l’habitacle, apparemment il n’y avait personne dedans d’après son expérience.

Mustafa raconte à Fatmagül comment il a appris le drame quand il était en mer. Elle lui rappelle qu’il la laissée seule avec sa douleur, il l’a rejetée comme si c’était sa faute.

Il la supplie de l’aimer . Elle avoue à Mustafa que Kerim ne l’a jamais touchée qu’ils n’ont rien fait. Il lui répond: “Parce que tu sais que tu es à moi, c’est pour ça que tu ne peux rien faire avec quelqu’un d’autre, tu le sais que tu m’ appartiens”!

Yasar a changé deux fois de version alors Resat est encore retenu au poste. Mais lui ne démord pas de ses révélations.

Lale vient témoigner en faisant un discours qui disculpe Resat totalement . Le policier ne sait pas trop quoi penser.

Rahmi pleure. Mukaddes essaie de le consoler. Elle est sûre que Mustafa ne peut pas tuer Fatmagül. Elle pense qu’ils vont se retrouver à la rue avec cette histoire. Rahmi se met en colère, il lui dit qu’elle ne pense qu’à elle au lieu de penser à Fatmagül et à Kerim.

Sami dit à Acer qu’il est certain que Mustafa est encore vivant. Ce que lui dit Sami fait remonter un indice dans la mémoire d’Acer. Elle appelle de suite Kerim et lui dit qu’il doit se cacher à Riva, dans une ancienne usine de chaussures désaffectée. Kerim qui se trouve alors dans la voiture des policiers, leur demande de le déposer ici, il veut prendre l’air

Acer lui recommande de bien faire attention, de ne pas l’affronter seul. D’être très prudent. Kerim se rend en courant dans l’endroit où il pense les trouver .

Mustafa demande à Fatmagül si c’est pour lui qu’elle pleure. Il lui dit: “Dis -moi que tu m’aimes et tout ira bien” Elle lui répond qu’elle ne fera pas le moindre pas avec lui, qu’il n’a qu’à la tuer. Il part pour cinq minutes, et sûr de lui , lui dit que personne ne la trouvera ici.

Kerim demande son chemin à un Monsieur. Il lui dit qu’il est à l’opposé de l’endroit, et il lui conseille d’aller dans le bar plus loin, quelqu’un pourra le conduire . Il le remercie et va à l’endroit qu’il lui a indiqué. Effectivement quelqu’un se propose de l’emmener.

Munir dit à Lale qu’elle a été merveilleuse dans cette affaire, son admiration pour elle grandit. Elle a pourtant simplement dit qu’elle avait aperçu un homme prendre la voiture devant chez Resat et s’enfuir.

Lale prend congé. Resat en l’accompagnant à la porte lui dit que ses paroles le rassurent. Il lui dit que c’est difficile de ne pas tomber en admiration devant elle. Elle le remercie.

La mère de Erdogan veut soigner sa lèvre qui saigne, mais Erdogan refuse, il lui dit ça va, laisse-moi. Perihan dit qu’elle est sûre que les policiers vont revenir les interroger. La situation est inconfortable, elle ne risque pas de dormir et se demande si les autres vont pouvoir dormir sur leurs deux oreilles.

Kerim demande au chauffeur du camion d’aller un peu plus vite car il doit y être rapidement.

Kerim a pris la hache qu’il a vu dehors chez le Monsieur qui lui a indiqué sa route. Il n’a rien d’autre pour se défendre d’une attaque surprise.

Mustafa appelle Kerim d’une cabine . Il lui demande si la police est avec lui. Kerim lui demande où est Fatmagül, il lui dit qu’il la lui a reprise, elle est près de lui, là où elle a toujours voulu être.

Arrivé dans le bâtiment Kerim appelle Fatmagül, elle reconnaît immédiatement sa voix et crie Kerim, Kerim . Il la trouve enfin, la serre fort contre lui. Ils pleurent tous les deux, elle lui demande de la détacher très vite .

Mustafa arrive à toute allure. Mais Kerim tient la main de Fatmagül, il est rassuré, ses forces décuplent. Ils se cachent derrière un pilier, car Mustafa tire avec son arme, il tire dans la direction de Kerim. Kerim l’affronte, il balance la hache dans sa direction, elle l’atteint mais il se relève . Il hurle à Fatmagül qu’elle est à lui. Les deux hommes se bagarrent violemment, Fatmagul attrape le pistolet de Mustafa que Kerim est arrivé à désarmer. Elle braque Mustafa le menaçant de le tuer si il ne lâche pas Kerim, elle lui dit: “Lâche-le où je tire”, Un tir vient d’ailleurs, c’est Fahrettin qui a tiré sur Mustafa, alors qu’il voulait tuer Kerim, la scène est intense. Le sang coule des deux côtés mais personne n’est mort. La police arrive, Mustafa s’est enfui, les blessés vont être emmenés dans une ambulance pour être soignés.

https://www.facebook.com/notes/engin-aky%C3%BCrek-france-fans-club/fatmag%C3%BCl-episode-134/150931503406272

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
11 × 13 =