https://www.facebook.com/980089458827135/videos/1717572948412112

Resat appelle Selim et ne le trouve nulle part dans la maison. Selim et Erdogan ont décidé de partir. Ils sont dans la voiture et sont bien décidés à ne laisser aucune trace de leur évasion. Leurs parents sont très inquiets. Resat dit qu’il n’y a plus de doute, ils se sont enfuis. Erdogan dit à Selim qu’il est incroyable, tu pars mais tu leur dis où ils peuvent te trouver! Resat en colère dit qu’il n’est pas possible d’avoir engendré deux cons pareils. Erdogan, avec son sens de préserver son avenir, a pensé à prendre du liquide pour ne pas avoir à utiliser de carte bancaire, trop facilement repérable. Resat se demande comment ils ont pu leur faire ça, ils ont vidé le coffre de la mère d’Erdogan.

Le garde du corps assigné à protéger Fatmagül raconte sa vie à la famille. Fatmagül aura à ses trousses ce jeune homme, Mirzat. Tout le monde l’accueil avec plaisir. Kerim regarde Fatmagül d’un air désolé, cet épisode l’a beaucoup fragilisée.

Les deux jeunes gens qui ont aidé Mustafa et le vieillard leur complice, ont lu dans le journal qu’il était recherché, ils savent maintenant qui il est . Mais Mustafa leur dit que personne ne doit savoir qu’il est ici. Mais le vieil homme lui dit qu’il doit aller à l’hôpital pour soigner sa blessure qui s’infecte méchamment .

Munir se demande comment ils vont retrouver ces deux abrutis.

Mustafa appelle Munir, il lui dit qu’il est blessé. Il lui demande de venir l’aider. Munir lui demande où il se trouve et regrette de ne plus pouvoir rien faire pour lui. La police intercepte l’appel et écoute tout ce qu’il raconte et ils vont envoyer une copie au procureur.

Selim trouve la route très longue, mais Erdogan dit que prendre l’autoroute est trop risqué à cause des caméras de surveillance.

Le vieillard a planqué Mustafa dans les cartons qu’il transporte dans sa charrette à bras.

Madame Alagöz excusez-moi mais je pense que vous vouliez utiliser notre société pour vous venger des Yasaran. Vous nous avez beaucoup déçus Madame, désormais nous ne travaillerons plus ensemble. Vous avez utilisé un criminel pour parvenir à vos fins, mais sachez que les histoires que nous lisons dans la presse vous desservent et ne nous plaisent pas du tout”, Voilà ce que prend en pleine figure Ender qui se croyait capable de dominer la situation. Les créanciers ne lui font plus confiance, elle va perdre.

Kerim veut aller à la police. Mukaddes essaie de l’en empêcher mais elle n’est pas capable de l’en dissuader car il ne l’écoute pas, sur un ton sarcastique il lui dit : “Avec ta permission” et file à la police comme il l’avait prévu.

Deniz appelle son père, elle est inquiète de ne pas le voir revenir. Mais Fahrettin ne veut pas rentrer tout de suite, il veut aider Kerim, conscient qu’il est en danger et qu’il peut lui être utile. Il a demandé à Sami de le conduire à Acer, il lui promet de ne pas lui faire de mal. Elle le connaît, il l’a déjà aidée, elle acceptera de lui parler. Quand ils arrivent vers l’appartement où elle s’est réfugiée, il n’y a personne. Elle a laissé son téléphone, Sami l’appelle et il entend la sonnerie toute proche de lui. Le voisin dit à Sami que deux jeunes hommes sont venus la chercher et l’ont emmenée.

Fahrettin appelle Kerim, il lui dit qu’Acer n’est pas là où il pensait la trouver. Kerim dit que ce sont sans doute les Yasaran qui l’ont enlevée, ou des hommes à eux, pour l’empêcher de parler à la police.

Munir regarde Ömer et lui éclate de rire au nez, se moquant délibérément de lui, pensant sans doute qu’il est intouchable, il se sent puissant! Il ont libéré Yasar alors que c’est un témoin clé. Munir prévient Yasar que la police va garder un œil sur lui, il faut qu’il soit vigilant.

La psychologue de Fatmagül est venue la consulter chez elle, elle est totalement perturbée par ce kidnapping, elles parlent dans sa chambre et essaient de dénouer le traumatisme en évoquant sous toutes les facettes les différents épisodes et les paroles qui l’ont blessée. A la fin de la consultation Mukaddes propose une tasse de thé à la psy.

Des journalistes sont déjà devant chez eux et Fatmagül est bombardée de flash quand elle pointe le bout de son nez dehors, elle referme aussitôt, elle n’a nulle envie de parler à la presse de ce qu’elle a vécu.

Kerim va au poste de police. Fatmagül l’appelle, elle veut qu’il revienne à la maison. Mais Kerim est entêté et fait ce qu’il a décidé de faire. Arrivé devant la porte gardée, il invente une histoire de pâtisseries urgentes à livrer, pour que le garde ouvre la barrière. Kerim est arrivé par derrière la maison des Yasaran et observe ce qui se passe, il voit Meltem et sa mère sortir et monter dans une grande voiture noire.

Mustafa a été emmené par le vieillard chez une très vieille dame. Il lui demande de l’aide, la supplie . Elle négocie avec lui un échange, il lui donne ses clés de voiture, lui dit qu’elle vaut cher, qu’elle pourra la vendre .

Resat très ironique essaie de déstabiliser Ender et Meltem, il les narguent en disant qu’elles n’y connaissent rien.

Perihan appelle Yadigar et lui dit qu’il est grand temps d’utiliser les choses qu’elle lui a confiées.

Les deux Yasaran sont dans un cyber café et regarde ce qui se trame . Erdogan appelle sa maîtresse, la secrétaire qu’il appelle  » ma chérie  » et pour qui il ne ressent même pas une once de sentiment. Elle le tient secrètement au courant de la réunion entre Ender, Meltem et Resat, elle lui dit que tout le monde en est sorti très en colère.

Fatmagül est très inquiète. Les hommes de la maison sont tous partis et aucun n’est revenu leur donner des nouvelles. Meryem lui demande de rester un peu calme.

Fahrettin est le seul à rentrer mais il vient chercher Fatmagül et Meryem ainsi que Mirzat.

Yadigar a accompli sa mission. Elle est allée porter à la police, les choses précieuses que Perihan gardent depuis longtemps cachées chez Yadigar.

https://www.facebook.com/notes/engin-aky%C3%BCrek-france-fans-club/fatmag%C3%BCl-episode-136/153136699852419

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
27 − 20 =