Kerim et Fatmagul sont sortis faire une promenade, Ils sont assis sur un banc . Kerim dit qu’il panique complètement quand il ne peut pas croiser son regard. Il pense qu’ elle ne veut pas le regarder pour s’éloigne et il est comme un petit garçon apeuré. Il dit à Fatmagül qu’ils devraient pouvoir se confier l’un à l’autre. Mais Fatmagül lui dit que de toute façon ni l’un ni l’autre ne pourront oublier cette nuit-là, elle sera toujours entre eux. Elle lui dit : « ce n’est pas contre toi Kerim, je suis sûre de ce que je ressens pour toi maintenant et je veux pouvoir me laisser aller quand je suis avec toi, elle veut qu’ils soient ensemble et heureux ».

Fatmagül sur ces derniers mots appuie sa tête contre l’épaule de Kerim et il est heureux de l’entendre déclarer qu’eux deux ce n’est que le début. Kerim lui promet de la rendre heureuse et un baiser partagé vient clore cette conversation qui les a rapprochés. Kerim est d’une douceur magnifique !

Le 5 mars est arrivé, ce jour de procès que tout le monde attend annonce un speaker à la radio . Il s’agit bien sûr du procès du meurtre de Vural, auquel est associé le viol de Fatmagül Ilgaz .

Au tribunal tous sont prêts à comparaître, témoins et accusés. 

Erdogan et Selim apprennent par la jeune fille qu’ils vont partir ce soir. Les garçons sont soulagés de sortir de cette situation de fugitif.

Selim veut absolument téléphoner à sa mère. Il appelle Müge pour qu’elle transmette un message à sa mère. Un message dans lequel il dit qu’il ne lui en veut pas, il est désolé pour tout ce qui s’est passé, ils vont partir ce soir et il lui dit aussi de dire à sa mère qu’il l’aime fort.

Le coup de fil est bien sûr sur écoute. Ils ne devaient pas l’utiliser pour autre chose qu’appeler la jeune fille.

Le procès a lieu. Dans le couloir attendent les témoins que l’on appellera un par un devant le juge. Acer et Fatmagül discutent. Acer demande à Fatmagül de prendre soin de son enfant s’il lui arrivait quelque chose. Mais Fatmagül la réconforte en lui disant que pareille chose n’arrivera pas et qu’elle s’occupera bien de son enfant, elle lui a même ajout «je suis sûre que tu seras une très bonne mère ».

Le procureur dit que Mustafa a reconnu être l’auteur du meurtre de Vural. Donc Kerim Ilgaz est définitivement hors de cause dans ce crime.

Serdar raconte la vérité sur les faits. Il regarde Mustafa d’un air désolé, mais il veut dire toute la vérité.

Acer est elle aussi appelée à la barre; elle dit que son mari lui a avoué le crime de Vural, Elle dit qu’il faisait des cauchemars, qu’il se réveillait souvent la nuit en transe. Mais un jour elle l’a suivi car il partait souvent comme ça sans rien dire, et elle l’a vu pleurer sur la tombe de Vural, c’est là qu’elle a su qu’elle l’avait tué quand elle écoutait ce qu’il disait sur la tombe, et elle le lui a fait avouer .

La fille qui s’occupe des garçons est sur le bateau, et elle les attend. Ils ne pensaient pas partir si tôt, mais le départ est maintenant , il ne faut pas perdre de temps. Elle les prie de se dépêcher avant que les gardes côtes ne les aperçoivent et les arrêtent.

Fatmagül est appelée à la barre. Elle dit que Mustafa ne voulait pas tuer Vural mais c’est un accident, en revanche pour Kerim il voulait vraiment le tuer.

Selim et Erdogan sont maintenant sur le bateau et se croient sauver. Mais Les gardes côtes vont arrêter le bateau c’est la panique à bord.

L’avocat de Mustafa plaide l’accident pour Vural, pas un meurtre prémédité, il faut en tenir compte, d’autant plus que deux témoins le confirment.

Mustafa au lieu de parler pour essayer de sauver sa peau prend la parole pour dire au juge : « J’aime Fatmagül, je l’ai toujours aimée et je l’aimerai toujours, c’est tout ce que j’ai à dire ».  Il dit ça sachant qu’Acer va l’entendre et Kerim aussi, qui est contrarié par cet aveu ça se voit sur son visage. Mustafa demande à Fatmagül de lui pardonner quand il passe devant elle, mais elle n’a pas de réponse pour lui.

Kerim est totalement innocenté du meurtre de Vural.

Erdogan, Selim et la jeune fille sont obligés de sa cacher dans la salle des machines du bateau, une odeur âcre finit par rendre malade Selim qui ne cesse de vomir.

Fatmagül se serre contre Kerim tandis que Mustafa a entendu sa condamnation à 22 ans de prison ferme.

Mukaddes est très excitée de les voir revenir. Elle a hâte d’entendre le compte rendu de l’audience, mais tous sont épuisés et n’aspirent qu’à se reposer. Ils ne sont pas prêts à revivre les évènements en les racontant. Meryem dit que c’est assez difficile pour tout le monde, Mukaddes devrait le comprendre.

Kadir a très mal à une main, Meryem le soigne avec ses propres méthodes mais il devra consulter un médecin le lendemain, c’est nécessaire.

Kerim suit Fatmagül, il espérait pouvoir échanger quelques mots avec elle, mais elle va directement dans sa chambre.

Mustafa reste sans bouger sur son lit de détenu. Il ne mange pas, ne boit pas, les autres savent que c’est dur d’accepter une condamnation aussi lourde, aussi le laissent-il digérer

ce verdict sans l’ennuyer avec des questions.

Selim a le mal de mer, il est aussi très incommodé par l’odeur des moteurs et ne cesse de vomir. Erdogan ne comprend pas qu’il vomisse ainsi.

Ils entendent du bruit sur le pont, et se cachent de nouveau sous les bâches bleues.

Un marin leur apporte de la nourriture et leur dit de rester cachés pour le moment. Ils arriveront à Malt dans deux jours, et là ils seront enfin libres.

Erdogan est jaloux de Selim car la jeune fille prend soin de lui, elle est compatissante .

Kerim et Fahrettin sont connectés avec Deniz et sa mère, elles les félicitent d’avoir gagné le procès. Elles attendent patiemment leur visite en Australie, mais Fatmagül dit qu’il y aura d’abord leur mariage et qu’il faudra qu’elles viennent. Kerim est ému de l’entendre parler ainsi de cet évènement qui lui tient tant à coeur . Quand elle a dit qu’il aurait lieu bientôt, son cœur a bondi dans sa poitrine !

Mukaddes fait ses commentaires sur l’attitude d’Acer qui demande à voir Mustafa, elle ne la comprend pas, elle l’accuse et après elle veut le voir, c’est ridicule !

Acer est dans un appartement, Sami lui apporte de quoi manger. Ömer n’a pas pu avoir la permission de visite. Acer pleure dans les bras de Sami qui se désole de la voir triste parce qu’il l’est aussi de la voir ainsi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
6 − 4 =