Engin Akyürek: « L’amour comme point de référence pour nos vies ».

Nous avons rencontré le célèbre acteur Engin Akyürek à Moda ( Kadiköy). La conversation portait sur le film « Bir Aşk Iki Hayat », qui sortira bientôt en salles, sur Istanbul et sur son nouveau livre.

A propos du film: « On dit que les grands événements affectent la vie, mais si nous rassemblons les quelques décisions importantes que nous prenons », nous entendons cette phrase dans la bande-annonce du film, que nous verrons bientôt en salles.

Engin Akyürek: Cette phrase résume très bien le film. Parfois, lorsque le film tourne ou que nous entendons quelque chose à propos du livre, nous pensons probablement que nous devrons comprendre certaines vérités importantes concernant la vie là-bas. En fait, les films que nous aimons tous, que nous admirons énormément, font référence à des vérités très simples, semblables à celles de notre vie. Et ce film commence à un moment pareil. À la suite du cas, avec une option très simple « Que se passera-t-il si vous promenez le chien dans la rue, que se passera-t-il si vous ne le faites pas? » . Nous verrons deux vies différentes d’Umut, le personnage que j’ai joué. Quand j’ai lu le scénario, je me suis dit que j’aimerais qu’il soit possible de voir ce qui pourrait en revenir de mes choix. Après chaque choix, nous faisons l’expérience de certaines choses. Ce que nous n’avons pas choisi devient un rêve, mais nous ne le saurons jamais. La beauté et la logique du film sont cachées ici: comment des problèmes simples changent réellement nos vies.

Nous voulons entendre parler du personnage d’Umut que vous avez joué.

Engin Akyürek: En fait, Nous avons filmé dans le quartier de Moda. Quatre-vingt dix pour cent du film a été tourné là-bas. Il s’agit d’un film sur Kadiköy. Umut est un réalisateur qui vit dans le quartier de Moda. Il a des soucis dans son travail en tant que réalisateur. Il ne fait pas les films qu’il veut et il est obligé de faire de la publicité. En bref, c’est un personnage qui traverse une période difficile. comme cela peut arriver à chacun de nous et nous devons le traverser et vivre. Nous avons de l’amour, de la vie et des décisions dans le film.

Comment le film reflète-t-il les décisions prises par Umut parmi de nombreuses options dans l’amour et dans la vie?

Engin Akyürek: En fait, le film n’insiste pas sur ces décisions. Alors, comment emmener un chien dans la rue, quel chemin emprunter, est une solution simple. Sans aucun doute, Il y a beaucoup de décisions dans la vie qui semblent avoir peu d’importance. Enfin, on rencontre l’amour. En fait, le film explique bien ce processus. Si vous avez regardé la bande-annonce du film, vous auriez remarqué qu’il y a deux histoires dans le film. Il n’y a pas deux personnes différentes dans le film, il y a deux histoires de la même personne.

Quel voyage est promis aux téléspectateurs du film « Bir Aşk Iki Hayat »?

Engin Akyürek: Je pense qu’ils vont reconsidérer leur vies. Par exemple, s’il venaient avec leur proche, ils se souviendront et penseront à la façon dont ils se sont rencontrés. De même, lorsqu’il s’agit de choisir un métier, de choisir un mode de vie … Les gens veulent surtout réfléchir au côté positif de cette situation, mais le film montrera également des aspects négatifs. Je pense que lorsque vous regardez le film, votre point de vue sur l’amour et la vie va changer.

Pour prendre les photos de notre couverture, nous avons parcouru les rues de Moda et de Kadıköy. L’histoire du film se déroule également dans cette zone.

Pensez-vous que cet endroit, sa structure a affecté le film? A quoi ça ressemblait quand vous avez filmé?

Engin Akyürek: C’est un film sur Kadiköy et moda. Le tournage a eu lieu en Juillet. Le film a été réalisé par Ali Bilgin. Dans la partie visible du projet, nous ne sommes qu’avec Bergüzar Korel. Un film pour deux personnes: j’en ai parlé lors du film « Bi küçük Eylül Meselesi ». Et c’est un film avec le même goût. Je n’avais jamais joué avec Bergüzar Korel et nous ne nous connaissions pas. Je suis très content de l’avoir rencontré. Quand vous faites un film, il y a une très courte période d’interaction entre les acteurs et vous devez bien jouer. L’implication de Bergüzar dans le rôle, la motivation et le bon travail ont été très précieux. C’est un film pour deux personnes. Donc, dans ce film, il était très important que nous agissions ensemble. Nous n’avons pas eu beaucoup de temps pour nous préparer. Nous avons dû commencer à filmer immédiatement. Dès le début, nous avons pu « attraper » une bonne énergie. C’était l’énergie nécessaire pour le film. J’espère que tout s’est bien passé dans le film. J’habite à Kadiköy. C’est pourquoi le fait de tourner dans mes restaurants préférés, dans les rues où je marche tous les jours, m’a fait me sentir chez moi. Dans les endroits où Umut était assis, je me suis souvent assis aussi. Les lieux où le film a été tourné sont ceux que je connais au quotidien. Nous nous sentons très bien à Kadiköy et à Moda. La maison d’Umut, le monde d’Umut et les lieux qui composent tout était là.

À propos d’Istanbul :
Vous êtes né et avez grandi à Ankara. Si aujourd’hui on vous demandait comment compareriez vous votre vie à Istanbul et Ankara? Que pourriez-vous renoncer à Istanbul et à quel point Ankara est étrange?

Engin Akyürek: Je suis venu à Istanbul en 2003. Ankara que j’ai quitté en 2003 est très différent de maintenant. Vous arrivez à Istanbul de n’importe où, comme beaucoup, et cette ville vient à vous, elle vous surprend, il y a de la vitesse et de la fatigue. Les gens bougent comme s’ils couraient quelque part. Oui, c’est comme ça et j’ai survécu, mais je dirai: aujourd’hui cette vitesse est visible partout. Nous sommes dans des situations similaires. Je pense que ces problèmes disparaîtront avec le temps.

Y a t-il des endroits à Istanbul vous ne l’avez pas encore vu?

Engin Akyürek: Aucun endroit que je n’ai pas enquêté. Si quelqu’un dit ça, faites le moi savoir.

Quel est votre symbole préféré de l’histoire de la ville?

Engin Akyürek: En général, j’aime toute la péninsule historique.

À votre avis, les endroits les plus pratiques pour se rencontrer en ville?

Engin Akyürek: Beşiktaş

Quels artistes aimeriez-vous voir plus souvent dans cette ville?

Engin Akyürek: Olafur Arnalds, hammock – mes groupes préférés.

Itinéraire préféré à pied?

Engin Akyürek: Caddebostan Sahili

Y a-t-il des endroits à Istanbul où vous n’êtes jamais allé?

Engin Akyürek: Je pense que je peux dire non!

Selon vous, qui intensifie le charme de cette ville?

Engin Akyürek: Les mouettes

Si vous parlez d’Istanbul avec une personne qui ne l’a jamais vu, quelles expressions utiliseriez-vous le plus souvent?

Engin Akyürek: Je dirai : « Venez » « Venez ». Si quelqu’un dit cela, faites le moi savoir.

Quelle partie d’Istanbul vous préférez-vous?

Engin Akyürek: Kadiköy

Si vous n’êtes pas à Istanbul, où aimeriez-vous vivre?

Engin Akyürek: Ankara ou Kaş

Le dernier livre que vous avez lu?

Engin Akyürek: Sezgin Kaymaz, « Nefha » David Grossman « Un cheval entre dans un bar”

Le dernier film que vous avez vu?

Engin Akyürek: Ida et Rome.

Si Istanbul était votre petite amie, que feriez-vous pour la conquérir?

Engin Akyürek: Si Istanbul était un amant fidèle et offensé, mais les yeux brillent toujours pour ouvrir votre cœur, vous devriez d’abord vous embrasser et demander pardon. Peut-être qu’elle me pardonnera.

Entretien: Senem Bal Ay Photographie: Deniz Özgün Style  : İlknur Şeref Coiffure et maquillage: Onur Marangoz Lieu: Moda Boathouse

4 Mars 2019 – Istanbul Life / Avec tous nos remerciements

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
12 + 7 =