Fatmagül – Episode 147

Home / Films & Series / Series / Fatmagül / Fatmagül – Episode 147
Fatmagül – Episode 147

https://www.facebook.com/EnginAkyurekfrance/videos/2581120872179873

Resat et Munir sont dans une voiture et parlent d’un complot entre Yasar et Ismail avec lesquels ils doivent avoir un plan.

Perihan cherche des informations sur le net, elle voit un homme qui était dans les affaires il y a dix ans et elle craint que Resat lui ai fait signer des contrats douteux, Elle en parle à Resat à son arrivée, ce dernier se met dans une colère noire. Perihan décide malgré tout de continuer sa petite enquête, persuadé que Lale leur cache quelque chose.

Kerim est Fahrettin discutent avec l’avocat du père de Ayse. Mais l’homme leur dit qu’ils perdent leur temps. Pourtant ils veulent juste le prévenir que les deux garçons sont dangereux, avec eux sa fille est en danger. Kerim est certain d’arriver à faire parler ce type.

Ayse reçoit une petite note: « Appelez-moi vite » et elle appelle le numéro et a l’air très contente. Elle dit à Selim : « Je pars travailler en tant que cuisinière sur un bateau » Selim sort pour qu’elle puisse se changer tranquillement . Elle lui dit qu’elle pense qu’ils vont se revoir. Ils s’embrassent.

Rahmi part tout de suite après avoir mangé au restaurant et retourne travailler dans la maison bleue.

Kadir a eu Kerim au téléphone, Fatmagül voulait lui parler mais il a dit qu’il n’a pas le temps. Elle est très attristée. Meryem s’en confie à Kadir, mais apparemment Kerim ne lui a rien dit.

Rahmi arrive vers la maison de Kerim et voit tout son travail saccagé , les pots de peinture à la renverse, une grosse inscription au mur leur disant de s’en aller d’ici.

Toujours en prison, Mustafa reçoit un courrier qui n’est pas celui qu’il attendait. Il déchire ce courrier administratif et les autres l’attaquent, il s’énerve, se bagarre.

Acer est en prise avec son ex-mari, heureusement que Sami est là pour la soutenir.

Lale rentre chez elle. Et l’homme de la sécurité lui dit que Perihan Yasaran est rentrée chez elle. Elle se met en colère, personne n’a à entrer chez elle sans son approbation. Dans la longue vue elle aperçoit Perihan avec un regard féroce.

Selim annonce à Erdogan qu’Ayse s’en va ce soir. Erdogan lui demande : «Tu as couché avec elle ? Allez dis-le » insiste-t-il, « C’était comment? » Mais Selim ne répond pas. Erdogan va boire un verre dans un café mais ne parle pas. Un type le cherche mais il lui dit: « De quoi as-tu peur ? alors tu bosses sans aucun permis ? » Il lui dit de lui foutre la paix .

Fatmagül coud sa robe de mariée.

Mukaddes dit à Rahmi de rentrer, il est très tard elle veut qu’il rentre maintenant, sinon elle va commencer à s’énerver. Elle va ensuite voir Fatmagül pour l’informer qu’elle part chercher Rahmi, elle est sûre qu’il cache quelque chose ! Il n’avait pas une voix normale ! Elle sait que ça ne va pas. Sacrée Mukadess, elle s’inquiète quand même pour son mari !!!

Fatmagül cherche Meryem, elle a besoin d’aide, elle va essayer sa robe de mariée. Mukaddess propose d’aller chercher Meryem. Meryem et Kerim parlent au téléphone, elle pense que Kerim devrait rentrer, mais il ne veut pas rentrer tout de suite en prétextant qu’il a des choses à faire à Bodrum. Meryem essaie de le faire comprendre que Fatmagül se sent toute seule pendant son absence. Kerim veut rester encore quelques jours avec son père. « mais qu’est-ce qu’il y a Kerim? Dis-moi ce qu’il y a, Fatmagül est profondément triste, elle ne parle à personne, Elle est même partie voir Emre et elle n’a rien réussi à savoir» lui dit Meryem et elle continue «Mukaddes n’arrête pas d’embêter Fatmagül, elle lui dit que tu as peur parce que le mariage approche très vite » Kerim finit par tout lui avouer, Mukaddes est toujours là à écouter. Meryem lui dit que Fatmagül n’a pas fait ça. Il insiste et dit qu’elle n’arrive pas à oublier Mustafa. Mukaddes essaie de plaindre Fatmagül. Meryem ne supporte pas qu’elle se mêle de ce qui ne la regarde pas.

Rahmi rentre à la maison en se retournant sans cesse, il n’est pas rassuré.

Meryem vient aider Fatmagül avec sa robe de mariée. Elle parle de sa conversation avec Kerim sans mentinoner les lettres bien sûr !

La police arrête Erdogan. Selim et Ayse sont dans la rue, ils ont vu la scène. Ayse ne veut pas que Selim reste là . En fait Erdogan s’est bagarré dans le café et la police a été appelée par le patron. Ils ont emmené Erdogan. Enfin un des Yasaran est capturé ! Il ne reste que Selim et bientôt ce sera aussi son tour.

Meltem se trouve avec sa mère dans la voiture, elle repère un camion quitté le dépôt des Yasaran, elle se pose des questions : « Où va ce camion, il n’y a pas de livraisons ces jours-ci? Où est-ce qu’il peut bien aller ?». Elle est persuadée que les Yarasan sont en train de planifier quelque chose, et si c’était Selim et Erdogan qui essaient de quitter le pays ! Elle décide de suivre le camion et elle fait relever la plaque d’immatriculation.

De retour à la maison, Rahmi parle à Kadir de ce qui s’est passé dans la nouvelle maison de Fatmagül, quelqu’un est entré par infraction mais Fatmagül ne doit rien savoir.

A Bodrum Kerim mange avec son père. Fahrettin dit à Kerim qu’il a quelque chose à lui dire. Mais Kerim le coupe et lui dit : « On se ressemble beaucoup, Je vis la même histoire d’amour que toi papa, Je l’aime comme un fou mais moi je ne serais pas aussi patient que toi, peut-être que le seul moyen c’est de m’éloigner comme tu l’as fait , depuis que j’ai vu ces lettres je n’arrête pas de penser à la lettre que ma mère m’a écrite, je sais que Fatmagül ne pourra jamais oublier cet homme» Fahrettin lui dit « Nos histoires ne se ressemblent pas, tu n’as pas le droit de lui faire ça » il continue que lui savait que sa mère en aimait un autre. Il lui ouvre son cœur, il lui dit à quel point Fatmagül l’aime, qu’elle le lui a dit quand ils étaient à l’hôpital. Elle lui avait dit: « On s’aime au milieu de l’impossible » Ces mots touchent beaucoup Kerim. Fahrettin continue : « Tu es la seule personne qui fait battre son cœur, Tu es le seul innocent dans cette histoire et Fatmagül est la seule innocente dans la tienne, ne l’oublies pas, j’ai commis une grosse erreur en t’abandonnant, Ne fais pas la même erreur que moi mon fils sinon tu le regretteras amèrement jusqu’à la fin de ta vie, Chéri cet amour mon fils, ne la laisse pas, Tu es son amour impossible! »

Leave a Reply

Your email address will not be published.

error: Right click prohibited