Mars 2015, lorsqu’un bel homme très séduisant et gracieux (Engin Akyürek) fut sélectionné et tomba entre les mains d’un photographe talentueux (Tamer Yilmaz) le monde entier reste émerveillé devant cette beauté de la nature à l’apparence charismatique !

Engin Akyürek, lors de la séance photo pour le magazine L’Officiel Hommes

Engin Akyürek, Acteur-Écrivain :

Le journaliste, Debora Zakuto nous comble par son interview avec Engin Akyürek pour son magazine l’Officiel Hommes. Nous le savons tous qu’Engin Akyürek est élégant, épatant, distingue et très différent des autres acteurs. Il est né pour être acteur. Il a un langage corporel unique et n’a besoin d’aucune langue pour se faire comprendre car il parle avec ses yeux, ses mains et ses gestes.

Par ses performances et sa capacité d’acteur et d’écrivain, il a réussi à captiver toutes nos attentions. L’impression laissée par sa performance inégalée, sa personnalité et sa discrétion si fort que nous sommes tous devenu de vrais accro. Nous sommes quotidiennement à la recherche des informations le concernant. Aussi, Engin Akyürek est un acteur qui fait un choix judicieux et soigne ses personnages. Un être authentique et une personne intellectuelle qui touche notre cœur avec chacun de ses personnages.

Épilogue de l’entretien par le journaliste du magazine l’Officiel Hommes, Debora Zakuto avec Engin Akyürek

Il choisit des personnages et des rôles qui peuvent devenir ses amis. Avec chaque choix qu’il fait, il gravit discrètement l’échelle, se rapprochant de plus en plus du sommet de sa carrière. Il est très différent de tous les acteurs que nous avons appris à connaître. Il regarde avec amour et parle avec ses yeux. Il est extrêmement talentueux et chanceux. Au cours de ses 10 années de carrière, il a eu la possibilité de travailler avec les meilleurs du secteur. Il n’ignore pas à quel point il a eu de la chance et les chances qu’il a eues. Il parle de ses collègues alors que ses fans parlent de lui avec admiration et respect.

Engin ne connaît pas non plus les effets de son apparence charismatique et de sa grande capacité à décrire l’émotion sans effort. J’ai remarqué tous les fans secrets d’Engin Akyürek lorsque j’ai finalement exprimé ma profonde admiration et mon respect pour l’acteur. Bien sûr, il y a plus de fans qui ne sont pas si secrets ! Il est récemment devenu l’un des acteurs les plus en vogue.

En fait, il a le monde entier fasciné et sous son charme. D’abord avec toutes les nations arabes, puis de l’Azerbaïdjan au Brésil, de l’Angleterre à l’Argentine, il a des fans dans presque tous les pays auxquels vous pouvez penser. Malgré le fait qu’il reste à l’écart des magazines, des talk-shows et des médias et préfère mener une vie simple et tranquille, on peut définitivement dire qu’il est devenu une sensation des médias sociaux.

Chaque pas qu’il fait devient un événement majeur sur Twitter. Lui ou son émission réussit à devenir un « sujet tendance » sur Twitter chaque semaine. De plus, il fait tout cela uniquement avec ses capacités d’acteur et les rôles qu’il choisit. Pour que vous compreniez tout ce que je dis, vous devez d’abord le regarder à l’écran. Parce que c’est le type qui change quand il passe devant la caméra.

Malgré sa gentillesse, il y a un air de retenue, quelque chose de secret qui fait de lui un homme mystérieux. À cause de tout cela, je ne savais pas quel genre de personne je voudrais rencontrer quand je rencontrerais Engin Akyürek. Il était un peu distant lorsqu’il est entré pour la première fois et m’a serré la main. Puis, lorsque le tournage a commencé, il est devenu le professionnel accompli, soucieux de faire de son mieux pour le rôle requis.

Lorsque nous avons commencé l’interview, tous les murs sont tombés et c’est le chaleureux et sympathique Engin Akyürek, l’homme qui a fait que tout le monde est amoureux de lui à l’écran. C’est un optimiste qui pense toujours aux bonnes choses du futur, mais qui choisit soigneusement les rôles pour s’assurer qu’il n’a pas de regrets passés. Mais il n’a aucune idée de la façon dont les émotions qu’il est capable de représenter avec ses yeux affectent les gens.

Je vous raconte tout cela en tant que femme. Malgré tout, l’homme devant moi est l’un des hommes les plus beaux et les plus séduisants à l’écran. Revenons un peu au passé.

Cette photo est très souvent utilisée sur les comptes sociaux.

L’Interview

DZ : Vous avez étudié l’histoire, comment êtes-vous devenu acteur ? Était-ce quelque chose que vous avez toujours voulu faire ?

EA : J’ai toujours été intéressé par le théâtre depuis le lycée. Je jouais dans des pièces de théâtre amateurs et je lisais. Mais je n’avais jamais pensé faire le travail de ma vie. En fait, je ne pense pas que les choix que nous faisons en tant que 16-17 ans avant même d’aller à l’université soient très réalistes. Si vous y réfléchissez, beaucoup de gens ne sont pas dans le même domaine qu’ils ont étudié. Cetin Altan a un dicton formidable à ce sujet. Il appelle la Turquie « le pays sans profession ». Et plutôt que d’aller à l’école d’art dramatique, j’ai choisi d’aller à l’université et d’étudier quelque chose qui m’intéressait davantage, soit la littérature ou l’histoire. Après mes examens, j’ai commencé mes études d’histoire à l’université d’Ankara. Ce n’est que pendant ma deuxième année, alors que je jouais dans une pièce de théâtre amateur, j’ai réalisé que je voulais devenir acteur.

DZ : Qu’est-ce qui a changé en deux ans si vous avez décidé si soudainement de devenir acteur?

EA : C’est une émotion indescriptible. C’est peut-être ce que j’ai vécu… ou peut-être, en vieillissant, on peut voir plus clairement sur l’avenir. Et au fil de temps, j’ai réalisé que je pouvais être plus moi-même en jouant, que je pouvais mieux m’expliquer. Personnellement, je pense que tout le monde devrait faire ce qui les passionne et ce qui les rend vraiment heureux.

DZ: En tant qu’acteur, qu’est-ce qui vous a rendu le plus heureux ?

EA: Bien sûr, la capacité de créer, de devenir une personne différente avec chaque personnage, d’assumer la personnalité de chaque rôle, d’être quelqu’un d’autre que moi, de devenir émotionnellement impliqué avec le personnage. Et, ces sentiments ne sont plus laissés à l’acteur ; nous partageons nos émotions avec le public. Leurs réponses, leur acceptation de nous en tant que ces personnages nous rendent également heureux. De plus, quand j’étais enfant, je me demandais si je pouvais le faire ! Pouvoir faire ce que je rêvais est un sentiment formidable.

DZ: N’avez-vous jamais eu peur surtout au début ? considérant que vous êtes entré dans ce monde à travers un concours et que vous vous êtes ensuite retrouvé parmi des grands légendaires tels que Erdal Ozyagcilar, Sumru Yavrucuk, ZekiAlasya?

EA: Bien sûr que j’étais excité et effrayé ! Rien n’est venu facilement. J’avais peur d’être parmi tant de grands acteurs. Et ce ne sont pas que les acteurs ! Il y avait un super scénariste, réalisateur et producteur ! Les jeunes acteurs étaient aussi parmi les meilleurs ! Parmi ces grands talents, il faut s’assurer, faire de votre mieux et ne pas rater ! Vous êtes nouveau; vous allez être à la télévision pour la première fois. De plus, c’est un drame mais avec une inclinaison comique. Il est extrêmement important de pouvoir présenter à la fois le théâtre et la comédie au public. «Foreign Groom» (Yabanci Damat) a été pour moi un test dans lequel tout était inclus dans le rôle. Ce fut un bon début pour ma carrière d’acteur.
Mais, pour moi, comment continuer un voyage est tout aussi important que de commencer. On ne peut ignorer comment vous vous avancez et comment ce que vous produisez affecte maintenant votre avenir. Jouer n’est pas quelque chose que l’on apprend en lisant ou en regardant des films. Vous apprenez seulement en jouant.

Vous êtes toujours dans une position de recherche, de donner et prendre. Vous retirez quelque chose de chaque rôle, de tous ceux avec qui vous travaillez, vous apprenez d’eux. J’ai eu beaucoup de chance à ce sujet. J’ai toujours eu la chance de travailler avec des personnes avec qui j’ai beaucoup appris.

DZ: En Turquie, en général, il y a des acteurs qui ont un personnage et certain ne veulent pas le changer. Mais ce n’est pas le cas pour vous. Chaque rôle que vous jouez est différent, si différent que chacun fait oublier au personnage que vous avez joué auparavant.

EA: Je préfère choisir des rôles qui me font grandir et apprendre de nouvelles choses. Bien sûr, l’âge a aussi un impact. Les rôles proposés à 32 ans sont différents de ceux proposés à 22 ans. De plus, ma vision de la vie, de ce secteur, de ce que je veux vivre, tout change avec l’âge. Et tout cela affecte la façon dont je joue un personnage et, bien que j’apporte tous ces changements, ou des vues sur la façon dont je joue un rôle, cela affecte aussi la façon dont je rencontre le public.

DZ : Avez-vous des critères différents pour choisir un rôle de film par rapport à ceux d’un feuilleton ou d’une émission télévisée ?

EA: En fait, la chose la plus importante pour les deux types de rôles est de savoir si cela me passionne et si je peux ajouter quelque chose au rôle ou au personnage.
Comme une émission de télévision dure plus longtemps, vous devez être très prudent et très sélectif lorsque vous choisissez un rôle dans une émission de longue durée.

En fin de compte, vous devez vivre avec le personnage que vous jouez pendant deux ans, en gardant la même coiffure, la même barbe que vous errez dans les rues. Si les rôles à la télévision sont négatifs, c’est que cela peut affecter la vie sociale. En fait, vous pouvez vous ennuyer avec le personnage.

Engin Akyürek

DZ: Vous êtes-vous déjà ennuyé avec un rôle ?

EA: Non, jamais. Mais c’est parce que je ne veux pas m’ennuyer que je suis très sélectif quant aux rôles que je choisis de jouer. Je choisis des personnages avec lesquels je peux devenir amis pendant notre temps ensemble et je me prépare en conséquence dès le début.

DZ: Lorsque vous vous préparez à jouer un nouveau rôle ou personnage, vous préparez-vous avec ce rôle pour le scénariste et le réalisateur ?

EA: Parfois, vous êtes impliqué dès le début et l’auteur écrit le scénario et le personnage en pensant à vous. Parfois, vous devez assumer un rôle pré-écrit et vous préparer à ce personnage. Dans les deux cas, j’essaie de comprendre l’homme qu’ils ont imaginé, puis j’essaie de donner vie au personnage en utilisant mes propres sentiments et ma propre personnalité. Ajoutez quelque chose de moi au personnage.

DZ: La durée de votre préparation à un rôle est-elle la même dans chaque cas ?

EA: Non, cela change de rôle en rôle, de personnage en personnage. Dans Kara Para Aşk, le personnage d’Ömer est un officier de police. Pour pouvoir jouer ce rôle, je devais savoir comment fonctionnait un policier, tous les détails techniques associés à un tel rôle. Quel genre de termes ils utilisaient dans leur vie quotidienne, comment ils agissaient pendant les interrogatoires, comment tenir un pistolet, comment mettre les menottes.

DZ: Le personnage de policier, Ömer Demir, que vous jouez, est devenu un phénomène ! Il est très différent de tous les personnages de police que nous sommes habitués à voir…

EA: Je suis d’accord avec vous. Il ne ressemble en rien aux policiers que nous voyons dans les rues, à la télévision ou dans les films hollywoodiens. C’est un personnage et une personne d’origine. Il a un monde qui n’appartient qu’à lui. Il agit avec son intelligence et ses émotions. C’est un homme de ce pays. Quelqu’un que nous connaissons tous, une personne qui subit les épreuves de la vie et qui change à cause de tout ce qu’elle a vécu.

DZ:Pensez-vous que la popularité d’un acteur a un effet sur le rôle ou le personnage qu’il joue ?

EA: En fait, les gens croient que vous êtes le personnage que vous décrivez. Combien d’entre nous le connaissent vraiment ? Mais tout le monde raconte comment il a été lapidé ou attaqué dans les rues à cause des rôles de « méchant » qu’il a décrits. Il en va de même de l’opposé : la manière dont le public perçoit un personnage que nous jouons est celle qu’il perçoit de l’acteur. C’est un échange émotionnel…

DZ: À la télévision turque, il semble que les personnages que les gens aiment vraiment sont ceux qui aiment inconditionnellement. Vos personnages aussi, même s’ils sont très différents les uns des autres, sont tous ceux dans lesquels le personnage fait de la femme qu’il aime le centre de son monde.

EA: Nos ancêtres ont dit : « Personne ne sait qui est vraiment riche ou qui croit vraiment en Dieu et qui est un vrai croyant … » Tout comme personne ne sait à quel point une personne en aime une autre. Certaines personnes aiment beaucoup mais ne sont pas capables de s’exprimer. Certaines personnes aiment légèrement mais exagèrent leurs émotions.

C’est vraiment difficile à comprendre. Chacune de mes personnages a aimé et a essayé de faire en sorte que les femmes qu’ils aiment fassent partie de leur vie de différentes manières. Mais, ils ont tous été motivés par l’amour pour les femmes dont ils sont tombés amoureux. Comme vous le savez, s’il y a de l’amour, alors il n’y a pas de magie… Même dans tous les films de guerre, il y a de l’amour et de la romance. C’est ce que le public veut, car tout le monde veut être aimé. Spécialement maintenant. Les réalités de la vie, les responsabilités, tendent à nous isoler chaque jour davantage et rendent difficile l’expression de nos émotions et de notre amour. Voir à la télévision un personnage qui aime inconditionnellement, veut quelqu’un, qui se bat pour cette personne sans se préoccuper des conséquences est bon pour le public. En fait, ça les rend heureux

DZ: Alors ? Êtes-vous vraiment un homme romantique ? Ou êtes-vous simplement quelqu’un qui joue ces personnages romantiques que nous voyons à la télévision ?

EA: Je ne peux pas vous dire si je suis une personne très romantique ni vous donner d’exemples. Vous connaissez le café « trois en un ?» Je suis comme ça. J’ai un peu de tout. Je pense que chaque homme qui aime une femme devrait en faire le centre de son monde, tout comme les personnages que je joue. S’il ne peut pas, je pense qu’il y a un problème.

DZ: Vous n’êtes pas une personne très publique. Si vous regardez des informations à votre sujet dans les médias, il n’y a pas beaucoup d’articles. Mais malgré cela, vous êtes l’un des acteurs les plus en vogue sur les médias sociaux. Quel est votre secret ?

EA: Je suis un acteur. Je me lève tous les matins et vais au travail comme tout le monde. Vis ma vie pendant mon temps libre. Il n’y a rien que je ne cache, en réalité, pas de secrets. J’ai une vie dont je n’ai ni honte ni gêne. Les magazines et les écrivains à potins et moi n’avons pas grand-chose en commun. Mais les médias sociaux sont un monde complètement différent. Vous ne pouvez pas contrôler ce que les gens écrivent sur vous, ni vous aider dans ce qu’ils écrivent. C’est vraiment la réalité.

DZ: Il y a eu plus de 10 000 tweets sur vous au cours du dernier mois. Suivez-vous tout cela ?

EA: Je n’ai pas de compte sur les réseaux sociaux. Mais j’essaie de suivre tout ce qui est dit ou écrit grâce au compte créé par mes responsables chez Artistanbul. Dans l’état actuel des choses, les médias sociaux sont vraiment le seul moyen de comprendre ce que veulent les fans et les téléspectateurs ou ce qu’ils disent. Je ne parle pas seulement de Twitter, Instagram ou Facebook. Il existe de nombreux sites de fans et types de forums.

Engin Akyürek sous l’objectif de L’Officiel Hommes

DZ: Alors, vous savez aussi que vous vous appelez « l’homme au plus beau regard ». Pensez-vous que ceci est un cadeau de Dieu ?

EA: En fait, je ne sais pas. Je suppose que la magie de l’histoire, du personnage et de l’écran joue également un rôle. En fin de compte, lorsqu’on joue un personnage, le premier endroit où le public se tourne est le regard d’un acteur. Lors de scènes sans discours, nous transmettons toutes nos émotions à travers nos yeux et nos regards. Comment nous faisons cela révèle le monde intérieur d’un personnage. Quand je joue ce personnage, je montre cette émotion.
Ce n’est pas quelque chose que je pratique devant un miroir. C’est quelque chose qui se produit automatiquement. Maintenant, parce que je suis juste Engin avec vous, il n’y a pas une telle émotion.

DZ: Avez-vous déjà lu ce qui est écrit sur vous et dit : « Waouh, je n’ai jamais su que j’étais aussi aimé?

EA: Je peux vous dire que je suis vraiment choqué et que cela me rend heureux. C’est quelque chose qui procure beaucoup de joie. Oubliez le fait d’être acteur, même si un ami vous dit du bien, vous vous sentez bien. Parce qu’ils disent cela de certaines de mes caractéristiques et mes capacités d’acteur me rend encore plus heureux

DZ: Cela fait dix ans que ce concours a eu lieu. Lorsque les résultats ont été révélés, vous avez dit dans l’entretien suivant que vous pensiez que de bonnes choses allaient se passer dans votre vie. Réaliser ce que vous rêviez alors doit être un sentiment agréable.

EA: Pour moi, l’avenir est vraiment magnifique, pas effrayant. Je pense toujours que demain sera une bonne journée. Ce n’est pas parce que j’essaie de me convaincre ou de me forcer à penser positivement. C’est vraiment ce que je crois. Il peut y avoir des choses douloureuses que nous ne voulons pas vivre dans notre vie. Ne pas faire l’expérience d’une tragédie ou de mauvaises choses est pratiquement impossible. Mais, dans de telles situations, ce qui est important, c’est de savoir comment vous voyez les choses, comment vous résolvez le problème, quels en sont les avantages, comment vous le laissez affecter votre vie. Si vous considérez les choses comme une expérience d’apprentissage et que vous les considérez de manière positive, les choses se passent ainsi. Les choses négatives sont des expériences d’apprentissage. Il y a du bien même dans le plus horrible des choses, du moins, c’est comme cela qu’il faut voir les choses.
Pour cette raison, je ne laisse pas vraiment de mauvaises choses me toucher ou devenir obsédé par de telles choses. J’ai rêvé de ce que je voulais pour moi-même et maintenant je vis mes rêves.

Engin Akyürek, lors de la séance photo pour le magazine L’Officiel Hommes

DZ: Si je comprends bien, vous n’êtes pas quelqu’un qui planifie ou programme constamment votre vie?


EA: Ce que je fais n’a rien de mathématique ou de scientifique. Je ne travaille pas dans une grande entreprise ou une banque. En tant qu’acteur, je ne peux pas dire: «C’est ce que je veux faire, c’est là où je veux être et pour y arriver, je vais le faire.» Notre avenir ne peut être dirigé que par nos actions et nos vies. La seule chose requise pour réussir continuellement est la motivation. Si vous continuez à être motivé, alors tout se met en place et vous arrivez où vous devriez être.

le journaliste dit : « Lorsque nous avons commencé l’interview, tous les murs sont tombés et c’est le chaleureux et sympathique Engin Akyürek, l’homme qui a fait que tout le est tombé amoueux de lui à l’Ecran!

Ce que Debora Zakuto pense de Engin Akyürek :Il est sans aucun doute l’un des plus talentueux acteur charismatique à l’Ecran. Après l’avoir rencontré, je dois dire que maintenant je comprends mieux le dévouement et l’enthousiasme de ses fans et je dois admettre que je suis maintenant l’une d’eux! J’ai eu un merveilleux moment avec Engin Akyürek et l’Officiel hommes. Obtenez vite vos copies car nous les avons déjà reçues.


Reportage:DEBORA ZAKUTO Photographie:TAMER YILMAZ Editeur de mode:AYÇA ELKAP

Le magazine “Officiel Hommes” 2015

Le magazine a fait le tour du monde! La maison “L’Officiel Hommes”, en rupture de stock a du reproduire plus d’exemplaires afin de suffire tout le monde. Ce fut une première qui a été fêtée avec le plus gros chiffres d’affaires!

Quelques publications de 2015 afin de nous faire vivre et revivre ces merveilleux moments d’excitations et d’attente pour une superbe séance photo d’Engin Akyürek.

Engin Akyürek Backstage

h

Tweet du photographe, Tamer Yilmaz

Debora Zakuto : L’Officiel Hommes un petit Mercredi surprise du numéro spécial du Printemps

L’officiel Türkiye : Les coulisses de l’officiel

Debora Zakuto : Les demandes sont les bienvenues

Debora Zakuto : La vidéo est presque terminée, elle sera enligne

Debora Zakuto : La vidéo sera enligne le 16 Mars 2015

Cnn Türk annonçant une surprise des fans Engin Akyürek!

Artistanbul annonçant le nouveau numéro du magazine L’Officiel Hommes sur lequel Engin Akyürek est en couverture…

Enfin, les magazines de l’Officiel Hommes arrivaient par le biais de l’ambassade Turque partout en Europe et en Amérique et dans les pays Arabes!

Sarah Keating : Engin Akyürek beau model Acteur homme charmant.

Sincères remerciements à Sarah Keating pour les informations apportées, les photos et surtout pour son aide précieuse. Sans elle, cette réalisation ne serait pas possible!

Tweet de Sarah Keating accompagné des photos session avec le Magazine L’Officiel Hommes

Quelque uns des clichés d’Engin Akyürek qui étaient les tendances 2015 et ont fait le buzz de la presse à la sortie du Magazine l’Officiel Hommes.

Aujourd’hui encore ces photos continuent à faire le tour du monde sur les réseaux sociaux. A chaque fois qu’on les voit c’est comme une première découverte…

Engin Akyürek, un être exceptionnel et merveilleux avec une lumière qui le fait rayonner et aimer par tant de gens à travers le monde…

Intelligent, talentueux, passionné, courtois, magnifique, merveilleux, humble, simple, sincère, charismatique, doux, charmant, amical, sublime, affectueux, adorable, brillant, unique et élégant…Tout pour être le meilleur…..!



Notre admiration pour ce grand Acteur-Écrivain au personnalité gracieuse et incomparable ne s’arrêtera jamais!

Engin Akyürek France / Sarah Keating, Journaliste

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
33 ⁄ 11 =