Fatmagül – Episode 142

Home / Interviews / Fatmagül – Episode 142
Fatmagül – Episode 142

https://www.facebook.com/EnginAkyurekfrance/videos/2711128095803758

Munir demande à l’employée de maison où est sa sœur. Elle lui répond qu’elle est dans la chambre de Selim avec Hilmiye. Les deux mères regardent les vidéos de leurs enfants petits et elles rient comme deux hystériques ce qui agace prodigieusement Munir qui dit qu’ils sont tous en train de devenir fous.

Kadir raconte à Meryem l’histoire de l’excroissance de son bras qu’il a fallu enlever sinon son bras risquait d’être perdu . Il se souvient que son père lui a dit : « N’aie pas peur mon garçon !». Son bras n’a pas été amputé, son père était tellement soulagé , il avait seulement 13 ans. Il a eu dans sa vie de grands passages à vide et a beaucoup bu pour échapper à ses soucis, un jour il a frappé dans une vitre et s’est coupé les veines. Il perdait beaucoup de sang. Aujourd’hui il est heureux, il a une femme et une famille qui l’aime, il est heureux de sa nouvelle vie.

Fatmagül pense à ce que lui a dit Acer. Elle tient Elif dans ses bras.

Kerim vient la voir, il dépose un baiser sur la joue du bébé et deux baisers sur celle de Fatmagül pour lui dire « Bonne nuit  » (magnifique scène).

Mustafa est dans sa cellule toujours dans la même position, replié sur lui-même et silencieux.

Fatmagül et Kerim reviennent avec Lodos qu’ils ont emmené chez le vétérinaire pour le faire vacciner.

Meryem va emmener Kadir chez le docteur pour sa main.Fatmagül a une tonne de courrier, des lettres de personnes qui la soutienne, et d’autres d’associations qui ont besoin d’elle pour témoigner.

Fatmagül dit à Kerim qu’elle a reçu une lettre d’Özge. Kerim lui annonce que les deux salopards (Erdogan et Selim) ont trouvé le moyen de partir à l’étranger.

Erdogan vient retrouver Selim et la jeune fille qui sont en grande conversation. Elle lui a dit qu’elle s’appelle Ayse. Elle raconte sa vie avec son père qui est en prison depuis trois ans. Ils entendent du bruit et ils ont très peur que ce soit la police.

Resat lit le journal et voit la condamnation de Mustafa à 22 ans . Il appelle le gardien et lui demande s’il peut voir son avocat.

Le gardien appelle Bilal, le codétenu de Resat, il ne bouge pas Il appelle les secours et malheureusement est mort d’une crise cardiaque. Resat dit qu’il n’a rien fait du tout, comme s’il avait peur qu’on l’accuse ajoute qu’il ne parlait jamais.

La secrétaire d’ Erdogan, Müge à l’air tellement cruche que les deux mères pensent qu’elle est vraiment stupide . Elle s’imagine déjà mariée …Mais la mère d’Erdogan pense qu’il l’utilise mais n’en a rien à faire d’elle !Ender réalise que Lale était à l’école avec elle. Elle savait qu’elle l’avait vu quelque part mais elle ne trouvait pas où . Là ça y est ! Elle sait . Elle partage l’info avec Meltem . Justement Munir est à ses bottes et ne tarit pas de compliments à son encontre, cherchant sans doute à lui plaire .Elle va saluer Perihan. Munir dit à sa soeur qu’elle est vraiment géniale cette fille, mais elle n’en est pas vraiment convaincue. Quand sa sœur lui demande s’il est allé voir Resat, Munir lui dit qu’il a été très occupé et n’a pas pu y aller.

A rose cuisine, un couple de personnes âgées très proches l’une de l’autre savoure la bonne cuisine de Fatmagül qu’ils ne cessent de complimenter. Ils sont touchants tous les deux en se tenant la main et se parlant les yeux dans les yeux. La dame dit à Fatmagül qu’elle est belle et que son mari est très beau lui aussi, Elle lui fait remarquer que Kerim la regarde avec amour et rajoute « même ses yeux sourient quand il vous regarde ma belle », Fatmagül et Kerim pensent la même chose, ils aimeraient être comme eux dans de nombreuses années.

Erdogan, Selim et la jeune fille se font des rêves dans leur tête pour oublier là où ils sont. Et ce moment d’échappatoire prend vite fin. Ils rêvent encore d’une soirée où Ayse est en femme sophistiquée, superbement maquillée, habillée comme une star. Ils se voient la regardant avec des yeux ébahis, transis d’admiration, mais elle les ramène vite sur terre car elle n’aime pas être la proie de leurs délires !Elle a maintenant une très mauvaise opinion d’eux.

Acer se promène en ville et tandis qu’elle regarde une vitrine avec des vêtements d’enfant, elle aperçoit son ex-mari. Il la tient fermement par le bras et lui dit : « Ton mari sait que tu as un mari en Allemagne ? » Elle se retourne et lui dit que de toute façon elle n’a plus rien à perdre.

Au restaurant de Fatmagül, la vieille dame leur dit de toujours bien s’aimer et que l’amour ne baisse jamais les bras. Ils s’en vont main dans la main, se souriant l’un l’autre, pour Kerim et Fatmagul ce couple est un exemple de vie réussie.

Le soir à la maison pendant la conversation dans la cuisine, Rahmi dit qu’elle était une maîtresse d’école à la retraite et son mari un docteur. Kerim dit « une institutrice « Kerim fait le service à table, Il est très heureux au fond de lui car il voit maintenant que Fatmagül l’aime. Ils espèrent tous les deux être un couple comme celui du restaurant.

Kadir raconte son problème de main à table avec Meryem ils se regardent comme des jeunes mariés qu’ils sont, Kerim et Fatmagül se regardent aussi, enfin complices.

Sami est désolé de voir Acer croire à son salaud d’ex-mari. Ömer l’appelle, il lui dit qu’il avait la permission pour aller voir Mustafa. Mais Sami tient à l’accompagner, il n’a pas envie de la voir s’effondrer de nouveau après la visite.

Mukaddes dit à Kerim que son père vient d’arriver. Il parle avec Mumtaz dehors. Kerim descend le voir, il questionne son père pour savoir où il était. Il dit à Kerim et Fatmagül qu’il a vendu la maison de la forêt puisque personne ne voudra y aller désormais, il veut acheter une maison pour eux, demain ils iront voir les maisons, et ce sera à eux de décider s’ils voudront y vivre ou non. Mais de toute façon Fahrettin en achète une pour remplacer celle de la forêt, il tient à avoir une propriété ici en Turquie.

Leave a Reply

Your email address will not be published.

error: Right click prohibited